24 FEB > 5 MAR 2017

Les clips psychédéliques de Nicolas Fong

Les clips psychédéliques de Nicolas Fong

Les animations de Nicolas Fong sont une plongée dans un univers fantastique peuplé de créatures étranges en mutation. Le réalisateur a récemment mis en ligne deux nouveaux clips, pour les groupes Forever Pavot et BRNS.

Diplômé de l’école de La Cambre, il est désormais installé à Bruxelles, où il a notamment travaillé pour le studio d’animation Sinematik. Son premier clip, Those Visions Have No Ends du groupe Arun Tazieff, sorti l’année dernière, est composé d’une série de boucles, déclinées sur le tumblr du réalisateur sous la forme de gifs animés.
“J’avais créé tout un bestiaire que je recomposais ensuite, comme des pièces de puzzle que je m’amusais à reconstituer“, explique Nicolas Fong. Le résultat est un tourbillon de formes organiques colorées, en constante transformation. Une profusion de matière, qui se développe, se décompose et se régénère, également au cœur de ses deux derniers clips.
“Pour le clip de BRNS, je voulais continuer à travailler sur quelque chose d’évolutif, en laissant aller mon imagination, travailler avec un système d’écriture automatique : une idée engendrant une autre idée pour finalement revenir au point de départ. ”Inspiré par les phénakistiscopes, ces jeux optiques ancêtres du cinéma, Nicolas Fong s’est également imprégné des mandalas bouddhistes. Dans Green Nap de Forever Pavot, les volutes d’une pipe à opium se transforment, dans un fourmillement de détails, en une danse macabre perpétuelle et tournoyante. De la création à la destruction, et inversement.

Anna Hess
Les Inrocks mars 2015